BON A SAVOIR – BETON


  • Les granulats : 1m3 de BPE consomme en moyenne 2 tonnes de sables et graviers, généralement d’origine locale.
  • Les ciments : 1m3 de BPE consomme en moyenne 300kg de ciment, gris ou blanc.
  • L’eau : elle est nécessaire à l’hydratation du ciment et à l’ouvrabilité du béton.
  • Les adjuvants : incorporé dans le béton, l’adjuvant provoque la modification recherchée de telle ou telle propriété du BPE : accélérateur de prise et de durcissement, retardateur de prise, plastifiant réducteur d’eau, superplastifiant… (liste des adjuvants)

Il s’agit d’une opération déterminante pour la consistance et la résistance finale du produit. Les quantités de granulats, de ciment, d’eau et d’adjuvants sont pesées avec précision pour obtenir la formulation appropriée. 


Les composants du béton sont malaxés dans un poste de malaxage jusqu’à l’obtention d’un béton homogène ; la durée de malaxage est d’une minute environ.


Cerveau de l’installation d’où partent les ordres de fabrication, ce poste est généralement automatique : l’opérateur sélectionne la formulation programmée ; le dosage et le malaxage se font alors automatiquement.


Le laboratoire du bétonnier effectue les contrôles sur les composants et sur le BPE à l’état frais et durci. Il contrôle également le fonctionnement de la centrale. Pour le client, c’est la garantie d’un produit répondant aux exigences et aux normes.


Des bassins où décantent les eaux de lavage du malaxeur et des toupies viennent compléter les installations de la centrale à béton.

Partager :