DEVELOPPEMENT DURABLE

CBBP s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire qui intègre l’environnement, le social et l’économie, dans le respect des prochaines générations.

Quels sont les principes de l’économie circulaire ?

L’économie circulaire s’inspire de la nature dans laquelle rien ne se crée, rien ne se perd et qui ne connaît pas de surconsommation. L’économie linéaire, « extraire, consommer, jeter » ne peut pas être le fondement d’un système viable. Nous voulons revenir à une économie qui repose sur un équilibre. Vivent les « 3 R » – pour réduire, réutiliser, recycler !

economie-circulaireCliquer sur l’image pour zoomer 

De l’extraction à la fabrication, BRONZO PERASSO met tout en œuvre pour assurer la circularité des flux de matières. L’économie circulaire constitue l’approche fondamentale de l’industrie des carrières pour garantir un approvisionnement durable à des prix compétitifs dans le respect des hommes et de l’environnement. 


L’environnement 

En plus d’un réaménagement systématique de ses zones d’exploitation, CBBP adhère à la charte environnement de l’UNICEM qui est le syndicat de la profession des exploitants de carrières.  Toutes nos carrières sont ainsi certifiées ISO 9001 et 14001 et OHSAS 18001 et sont engagées au niveau 4 de cette Charte de l’Environnement, le plus haut niveau du « chemin du progrès ».

perrasso-cbbp-087-v1

Lorsqu’elle adhère à cette charte, une carrière s’engage à :

– Développer des compétences environnementales
– Maîtriser les impacts environnementaux
– Mettre en œuvre une concertation constructive

Herve FABRE 

> De nombreux investissements ont été réalisés pour réduire au maximum les impacts liés aux émissions de poussières: bardage et capotage des installations, système d’arrosage sur les pistes d’accès et traitement en enrobés (Toute l’eau utilisée est recyclée ). Les rampes d’aspersion en sortie des sites permettent également de réduire l’envol des poussières et le dépôt de boue sur la voirie. Contrairement aux idées reçues, l’activité d’une carrière produit peu de poussières et aucune poussière nuisible.

> CBBP propose l’accueil et le recyclage de déchets inertes de chantiers du BTP. Consciente de l’importance du traitement et de la valorisation des « déblais » pour le développement durable, nous avons lancé en 2015 notre activité d’accueil de matériaux inertes et réutilisables.

> L’excédent de béton frais retourné par les chantiers fait l’objet d’un recyclage.


 LA BIODIVERSITE DE NOS SITES

 

terre verte

CBBP s’engage également sur la biodiversité avec des actions visant à :

– Le recensement de la biodiversité sur le site
– L’installation de ruches (une dizaine sur la carrière de Marseille St Tronc)
– Le respect des arrêtés de protection de biotope sur l’Hélianthème de Syrie
– Le réaménagement de l’écosystème dans la carrière
– La mise en place d’actions de partenariat avec le réseau associatif local


Les carrières en exploitation ou réaménagées créent des milieux favorables au développement du patrimoine écologique.biodiversite-v2

 

 

  UNICEM

 

Selon l’UNICEM: « l’industrie des carrières apparaît à la fois comme un acteur important de la biodiversité et comme un partenaire reconnu des scientifiques et des associations sur ce sujet. »

 

 


 ACCUEIL ET RECYCLAGE DE DECHETS INERTES

 

RECYCLAGE 2

CBBP propose également l’accueil et le recyclage de déchets inertes de chantiers du BTP. C’est grâce aux plateformes de recyclage qu’il est possible de produire de nouveaux matériaux de construction. Cela permet de limiter l’ouverture de nouvelles carrières en diminuant l’extraction de granulats et en économisant le volume de décharge. 


Consciente de l’importance du traitement et de la valorisation des « déblais » pour le développement durable, nous avons lancé en 2015 notre activité d’accueil de matériaux inertes et réutilisables.

 

Notre ambition est donc double : fournir un service à nos clients et donner une seconde vie à des matériaux réutilisables. 


NOTRE BUT

  • Répondre à un besoin et respecter l’obligation de recyclage par le réemploi,
  • Collecte de proximité et solution de double fret (à l’aller apport des déchets, au retour enlèvement de matériaux de construction permettant ainsi de limiter les transports, la pollution…
  • Gestion économe de la ressource naturelle

boucle du recyclage


La responsabilité sociale ou sociétale

CBBP s’implique également dans la vie locale. Cela se traduit principalement par une concertation avec les riverains et les associations environnementales. Les établissements de CBBP participent aux Comités d’Intérêts de Quartier et sont bien souvent sponsors ou mécènes de manifestations sportives ou culturelles au niveau local, que ce soit une course ou un festival lié à la culture.

dsc_0626v2

Le syndicat régional a engagé une concertation avec les associations de l’environnement qui, de plus en plus, sont intégrées dans le Comité local de concertation et de suivi des carrières. C’est notamment le cas à Sainte-Marthe où les échanges sont fréquents avec l’association de protection de l’environnement Colinéo-Assenemce qui vise à sauvegarder le patrimoine naturel et culturel du nord-est de Marseille, de la chaîne de l’Étoile et du massif du Garlaban. 
Une journée de dialogue avec les associations protectrices de l’environnement se tient également chaque année. 

La carrière de Marseille Ste Marthe organise aussi tous les ans une journée « Portes Ouvertes », et la carrière de Marseille St tronc tous les deux ans. Autant d’initiatives qui ont contribué à faire évoluer le regard porté par le grand public sur l’activité des carrière.

IMG_20150918_114716


L’économie

Avec une production française et marseillaise par définition, les carrières et centrales de CBBP permettent aujourd’hui l’emploi de 72 personnes de la région. Elles s’intègrent ainsi pleinement dans le tissu économique local. 

perrasso-cbbp-155-v1

Partager :